Hôpital privé
de la Seine St-Denis

Les varices se soignent par radiofréquence à l’Hôpital Privé de la Seine Saint-Denis

Article le

Depuis sept années, l’Hôpital Privé de la Seine Saint-Denis (groupe Ramsay Générale de santé), propose de soigner les varices par radiofréquence. Ainsi, les patients peuvent être traités contre les varices sans subir les inconvénients d'une opération chirurgicale. Le Dr Jean Ichou, chirurgien vasculaire, propose l'ablation des varices par la technique de la radiofréquence

Les varices se soignent par radiofréquence à l’Hôpital Privé de la Seine Saint-Denis

Qu'est-ce qu’une varice ?

Sous l'influence de facteurs de risques (l'excès de poids, la sédentarité, la chaleur, ou encore la grossesse et l'âge), les veines peuvent se dilater. Le système naturel d'anti-reflux n'est plus efficace, le sang veineux stagne à certains endroits et la pression à l'intérieur des petites veines augmente, elles gonflent et des varices apparaissent.

La technique par la Radiofréquence …

La radiofréquence se présente comme une technique alternative à la chirurgie conventionnelle du traitement des varices. Elle est, innovante, peu traumatisante et son caractère purement ambulatoire permet d’éviter une rupture sociale.

La radiofréquence, ou Fast-Closure en anglais, est une technique de traitement des varices dite endoveineuse (à l’intérieur de la veine), apparue au début des années 2000, et maintenant largement répandue. Contrairement à la chirurgie conventionnelle, le principe de la radiofréquence est de détruire la veine saphène et non de la retirer. Ainsi, par une méthode mini-invasive (incisions de très petite taille), la sonde de radiofréquence est introduite à l’intérieur de la veine saphène pour la fermer par la chaleur.

Reconnue comme la meilleure alternative à la chirurgie conventionnelle des varices, la radiofréquence présente de nombreux avantages. La durée totale du traitement étant d'environ 1 heure, le patient pouvant ensuite rentrer chez lui et continuer ses activités normalement.

Quels avantages présente-t-elle ?

  • La technique se pratique en ambulatoire, avec une anesthésie locale, ce qui supprime le problème psychologique de ceux qui redoutent une anesthésie plus lourde.
  • Moins invalidante que la technique chirurgicale, avec les mêmes résultats que la chirurgie classique à long terme
  • Reprise précoce de l’activité professionnelle et sportive
  • Traitement parfaitement indolore
  • Pas de cicatrices
  • Taux de récidive très faibles (05% à 5 ans)
  • Critères de sélection très larges, attention toutefois aux veines trop superficielles

Il s'agit donc d'une technique simple, efficace, peu invasive et remboursée par la Sécurité Sociale depuis le 1er mars 2015.

Article précédent

Un dîner organisé pour combattre le cancer de la prostate

Le jeudi 11 octobre dernier, les docteurs Broggi, Haddad, Linke et Sultan-Amar organisaient avec le soutien des laboratoires Janssen et Ipsen une soirée sur...

Article suivant

Ramsay, le chatbot prévention santé

Pour adopter les bons comportements en matière de prévention santé, laissez-vous guider par Ramsay et demandez-lui de vous accompagner.