Hôpital privé
de la Seine St-Denis

Le don de sang de cordon : une chance supplémentaire de vaincre la maladie

Article le

Le sang de cordon est le sang présent dans le placenta et le cordon ombilical. Prélevé quelques minutes après l’accouchement, il présente des caractéristiques capables de guérir des maladies du sang, comme les leucémies ou les lymphomes.

Le don de sang de cordon : une chance supplémentaire de vaincre la maladie

Le sang de cordon est intéressant car il contient des cellules souches hématopoïétiques, qui produisent tout au long de notre vie l’ensemble des cellules présentes dans le sang : les globules rouges qui transportent l’oxygène, les globules blancs qui luttent contre les infections et les plaquettes qui arrêtent les saignements.

Afin de pouvoir procéder au prélèvement, il faut tout d’abord que la patiente – la future maman – donne son accord. Si c’est le cas, dès le 4e mois de grossesse, un obstétricien ou une sage-femme constitue un dossier. En effet, plusieurs critères liés aux antécédents de la mère et du père sont à prendre en compte, et le don ne pourra être validé si : 

  • La mère souffre de certaines pathologies ou maladies qui contre-indiquent le prélèvement, que ce soit dans ses antécédents comme certaines maladies génétiques, auto-immunes ou cancéreuses, ou au moment de la grossesse (complications obstétricales, grossesses multiples).
  • L’âge de la mère est inférieur à 18 ans.
  • Le père est inconnu ou souffre de maladies génétiques ou anomalies génétiques constitutionnelles.
  • La fratrie présente des pathologies hématologiques, des tumeurs solides ou des maladies génétiques.
  • Le nouveau-né présente une anomalie de développement intra-utérin (retard de croissance, souffrance fœtale).

 

“S’il n’y a pas de contre-indications particulières, le jour de l’accouchement de la patiente, nous lui faisons signer une autorisation de prélèvement, qui stipule que le don est gratuit et anonyme et qu’il ne peut être utilisé pour son propre enfant, explique Christine Pantel, sage-femme référente à l’Hôpital privé de Seine-Saint-Denis. 

 

Le don de sang de cordon en 5 étapes

  1. Le sang de cordon est prélevé à la maternité, dans les minutes qui suivent la naissance, à l’aide d’une aiguille et d’une poche de recueil. Le but est d’en prélever le plus possible. Ensuite, la poche est pesée. “Le poids de la poche à ce stade-là est déterminant. Il doit être compris entre 148 et 155 grammes. S’il est inférieur à ce poids, il ne sera pas techniqué”, rapporte Isabelle Noël.
  2. Le prélèvement est transporté vers une banque de sang placentaire dans les 24 heures.
  3. Le sang de cordon est analysé afin de répondre aux critères de qualité définis par le Réseau Français de Sang Placentaire.
  4. Si la richesse du prélèvement en cellules souches est validée, il sera stocké. Sinon, il pourra être cédé à la recherche, ou détruit.
  5. Le jour J, lorsqu’une compatibilité sera trouvée, ce don pourra offrir une chance supplémentaire de guérison à un malade.

 

“En moyenne, environ 10% des prélèvements effectués sont valides, rappelle Mme Pantel. Une fois que le prélèvement est validé, une qualification néonatale et une qualification post natale sont réalisées au cours d’examens pédiatriques de l’enfant dans la première semaine de vie et à 2 mois de vie, afin de s’assurer que ce dernier ne présente pas de pathologie, qui pourrait entraîner une invalidation du prélèvement.” Une fois validé sur l’intégralité de tous les processus, ce don de sang de cordon se retrouve ensuite inscrit sur le registre France Greffe, qui a été mis en place pour tous les greffés, et qui met à disposition l’intégralité du potentiel qu’il est possible de donner à un patient en France. “D’ailleurs, de nombreux pays possèdent également leur propre registre. Ainsi, ils peuvent se consulter les uns les autres, et il arrive qu’on trouve le greffon compatible à l’autre bout du monde”, conclut la sage-femme.

 

A l'Hopital Privé de la Seine-Saint-Denis, les consultations sont donc dédiées à l'information et à la sensibilisation au don du sang de cordon.

Tous les jours, du lundi au samedi, de 15h à 16h, vous aurez la possibilité de vous entretenir avec une sage-femme à ce sujet. Ce créneau sera couplé à celui de la consultation d'anésthésie habituelle. Le secrétariat du service de maternité pourra ainsi vous informer quant aux dates disponibles.

Pour plus d’informations :

Hôpital privé de Seine-Saint-Denis

7, Avenue Henri Barbusse, 93150 Le Blanc-Mesnil

Tél: 01 45 91 65 28

Hopital-prive-de-la-seine-saint-denis-le-blanc-mesnil.ramsaygds.fr

Article précédent

L’Hôpital Privé de la Seine-Saint-Denis fait la Une !

L’établissement est à l’honneur et suscite l’attention par son projet inclusif et original, Le Parisien en témoigne ainsi dans l’article qu’il lui a consacré...

Article suivant

La maternité se met à la langue des signes!

L'Hôpital Privé de la Seine Saint Denis a tourné un clip sur la langue des signes afin de promouvoir un meilleur accueil des parents sourds ou malentendants.