Hôpital privé
de la Seine St-Denis

Un clip en langue des signes, pour expliquer que chaque patient a le droit d’être compris

Article le

Nathalie François, formatrice en langue des signes, a tourné un clip sur l’accouchement à l’Hôpital privé de Seine-Saint-Denis où chaque dialogue passe par le geste. Un acte fort pour un message clair : une personne sourde ou malentendante n’est pas obligée d’être accompagnée pour être comprise.

Un clip en langue des signes, pour expliquer que chaque patient a le droit d’être compris

C’est en 2014 que Nathalie François s’est intéressée à la langue des signes. Pendant un an, elle se forme à cette manière de communiquer, y découvre le concept Bébé Signes, et poursuit son apprentissage afin de devenir animatrice d’ateliers. Mais c’est à Montréal qu’elle décide d’approfondir et d’achever sa formation. En effet, le Canada, qui pratique ce concept depuis plus de vingt ans, lui a permis d’en revenir avec des idées innovantes et la possibilité de former des professionnels de crèche, du personnel hospitalier, bref, tout ce qui touche à la petite enfance. En 2016, Nathalie se lance dans un autre projet : celui de proposer aux commerçants, personnels d’accueil des grandes enseignes, des banques et des services de secours comme la Croix-Rouge, une initiation aux signes adaptés à leur activité. A chaque fois, l’objectif est le même : pouvoir accueillir, renseigner, orienter ou encore rassurer un client, une victime, un patient sourd ou malentendant. Une véritable vocation, qui l’a poussée à créer l’association Frimouss’Signes.

 

Passionnée par son projet, Nathalie François a eu l’idée de réaliser un clip, d’abord destiné aux écoles, visant à inciter les professionnels de santé à se former à cette langue, encore bien trop peu parlée à son goût dans le domaine du soin. Et comme Nathalie est née à l’Hôpital privé de Seine-Saint-Denis, c’est tout naturellement vers son personnel qu’elle s’est tournée pour aller au bout de son projet. “Elle nous a contactés pour savoir si nous étions partants, se souvient Isabelle Noël, cadre responsable du pôle mère-enfant à l’hôpital. Nous avons tout de suite accepté. L’idée était d’intervenir sur le thème de l’accouchement. J’ai réalisé un petit casting au sein de l’hôpital, pour trouver les acteurs / actrices volontaires qui joueraient la sage-femme, le médecin, les aides-soignantes et nous avons planché sur un petit scénario.”

 

Le film, d’un peu plus de 4 min, met ainsi en scène une maman sur le point de donner la vie, salle d’accouchement n°6. Son mari est à ses côtés, et tour à tour, le personnel intervient, et communique avec les futurs parents sans jamais prononcer un mot, seulement à travers des gestes bien précis :

“Avez-vous des contractions ? Souhaitez-vous une péridurale ? Est-ce que ça va ? Souhaitez-vous que je vous examine ? Comment pousser ?”

“Le conjoint fait un petit malaise durant le travail, reprend Isabelle Noël, nous lui demandons s’il veut un peu d’eau. Puis le bébé arrive (joué par un poupon lui), nous le déposons sur la maman, qui nous demande combien il pèse, etc. Des termes bien spécifiques, utilisés quotidiennement en salle d’accouchement.” En tout, trois heures ont été nécessaires pour tourner ce film, le 31 janvier dernier.

Suite à ce tournage, Nathalie François s’est tournée vers le Secrétariat d’Etat aux Handicapés, pour ne pas en rester là, et que le film soit diffusé au plus grand nombre. Une suite qu’on espère pleine de résonance, pour une cause qui donne de la voix grâce au silence.

 

Aujourd’hui, on peut visionner le film ici : https://www.youtube.com/watch?v=IR44gTYBu4Q&feature=youtu.be

 

Pour plus d’informations :

Association Frimouss’Signes. Contact: frimoussignes@hotmail.com

Article précédent

L'Hopital Privé de la Seine-Saint-Denis organise ses journées de prévention MARS BLEU

Durant le mois d’octobre, vous nous aviez retrouvé colorés et de rose vêtus à l’occasion d’Octobre rose. Rappelez-vous, à l’occasion de cette journée de...

Article suivant

Le centre PMA de l’Hôpital privé de Seine-Saint-Denis en mode 2.0

Accueillant et performant, le Centre de PMA de l’Hôpital privé de Seine-Saint-Denis se veut de proximité et adapté au rythme de ses patientes.